Amour de l'encre

02 octobre 2019

Une petite description à double valeur, juste pour le fun...

Debout, sur ce rocher, il contemplait le paysage abrupt qui s’imposait à lui.

Des lames, en contrebas, s’abattaient sans cesse sur la falaise où il se trouvait, s’acharnant

encore et encore, sur la roche qui de temps à autre s’envolait par éclat. Le vent glacial

soufflait dans son dos et le faisait frissonner, tout en glissant à la rencontre de l’eau sombre.

Toujours debout face à l’océan déchaîné, Alejandro regardait le ciel où une bataille faisait

rage, le soleil et l’obscurité s’affrontant dans cette mer de nuages gris. La silhouette du jeune

colombien ne se voyait presque pas, se fondant dans les ténèbres. Cependant, on pouvait

apercevoir la flammequi vacillait dans ses yeux. Ces magnifiques yeux verts émeraude, ce

beau visage d’ange...Qui n’exprimait que mélancolie !

Il avait beau voir Poséidon en colère, l’océan qui se reflétait dans son regard envoûtant n’était

autre qu’un océan calme, perfide. Passant de temps en temps une main dans ses cheveux

noirs, aussi noirs que l’est la Mort, ce jeune guerrier semblait captivé par ce paysage sauvage

et indompté.

Un léger sourire étira ses lèvres...

Posté par Luciferio_ZT16 à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 octobre 2019

La Tempête

 

Lorsque je sens cette brise glacée

Je sais que c’est celle que m’envoie Borée.

Tel un serpent perfide et vicieux,

Tu t’éloignes de moi, comme les dieux.

 

Perdu, je me retrouve là, seul.

L’orage me suit à chacun de mes pas,

Et de nouveau, je repense à l’écueil.

Et ainsi, je me sens las.

 

Jeune poète, arpentant pays désolés

Marchant longtemps sur ces routes,

Je repense à mon passé et à mes doutes,

Puis me replonge dans mes sombres pensées.

 

 

Zoé Teulier, Noir de Pensées, 2019

 

Posté par Luciferio_ZT16 à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2019

Un nouveau poème pour un nouveau départ

Désespoir feint

Dix milles flèches s'abattent

Sur cette terre autrefois luxuriante et fertile

Alors tu cours, tu te hâtes

Et ainsi, tu me rejoins sur cette île.

Tu me supplies, rampes sur le sol,

Pathétique histoire, je te tend la main.

Ainsi tu en profites, tu me voles,

Et je constate que mes efforts sont vains.

Je t'ai accueilli, nourri, aidé

Tu m'as aveuglé par l'attitude que tu tiens

Cependant, tu m'as sous-estimé

Et j'ai vite découvert ton désespoir feint.

Noir de pensées, 2019

Posté par Luciferio_ZT16 à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]